Mon avis sur stealthwriter.ai, logiciel de réécriture anti-détection IA : une grosse daube !

Anti detection IA

Le problème de la génération de texte par IA, et de la détection anti-IA

Produire du bon contenu 10 fois, 100 fois, 1000 fois plus vite qu'à la main, pour un coût avantageusement moindre, c'est tentant, très tentant.

Du coup, dès le début de la vogue de hype de chatGPT et autres LLMs en 2022, j'ai tenté :

  • générer des articles, parfois jusqu'à des dizaines de milliers de mots, avec ChatGPT
  • automatiser la génération de ces articles, en utilisant le logiciel d'automatisation Make.com, réussissant à publier automatiquement des articles sur un site WordPress, à partir d'une liste de mots-clés et d'autres éléments stockés dans un document Google Sheet

Mais quelques mois après la publication de ces articles, en voyant les stats Google Search Console, j'ai vite déchanté :

  • beaucoup de ces articles ne sont tout simplement jamais indexés par Google, preuve probable que le géant californien a mis en place rapidement des filtres anti-IA pour contenir l'explosion prévisible de ce type de contenus, et pour limiter l'explosion non moins prévisible de ses propres coûts d'indexation du web...
  • une partie sont indexés, ne ramènent quasi rien en clics, puis sont désindexés
  • une petite partie seulement (désolé je n'ai pas de chiffres précis) obtient du trafic, mais d'après mon expérience, moins en moyenne que des articles rédigés avec soin, documentés, riches en médias et en liens

Bref : le vertigineux raccourci vers la gloire s'est avéré une impasse bordée de murs de garage qui puent la pisse de chien.

La solution : stealthwriter.ai, ou la réécriture pour passer la détection anti-IA (LOL !)

Trompons Google avec l'IA qui humanise l'IA !

Quelques mois après cet échec, ce mois-ci à vrai dire (février 2024), je me suis dit que le paysage avait probablement changé et qu'avaient dû se développer les outils de réécriture automatique, visant à tromper la détection anti-IA de Google.

Pour rappel : comme d'habitude avec Google, nous ne savons quasi rien de sûr à propos de cette détection anti-IA :

  • Google a-t-il réellement mis en place une telle détection ? C'est très plausible mais je connais 0 preuve.
  • Comment fonctionne-t-elle ? Aucune idée.
  • Google a-t-il fait un deal avec OpenAI et d'autres producteurs de LLMs, pour rendre l'IA détectable à coup sûr ? Possible, mais à ma connaissance ils n'ont pas publié des photos de leurs arrangements secrets.

J'ai donc fait une recherche Google du style "réécriture détection IA", et je suis tombé, entre autres, sur https://stealthwriter.ai/

J'ai décidé de l'essayer, en faisant ce calcul : "Si je teste, et que ça marche, que ça réécrit correctement, et que cette fois Google indexe bien et ramène du trafic, alors j'ai une machine à produire du contenu, que je peux améliorer. Si j'échoue, j'ai perdu mon temps et mon argent, mais finalement assez peu, donc le ratio bénéfices / risques me semble positif, donc j'essaye".

Donc, j'ai pris un forfait "Premium" sur stealthwriter.ai.

Et en quelques essais, j'ai à nouveau déchanté.

Une bêtise artificielle de haut niveau

Cette imbécilité artificielle a "réécrit" du bon français de ChatGPT, en en faisant :

  • de l'allemand, dans certaines phrases
  • de l'anglais, idem
  • du mauvais français (grammaticalement, typographiquement, syntaxiquement ou sémantiquement faux)
  • du français absurde (certaines réécritures ont perdu le sens de la phrase, et n'ont plus aucun sens)

Bref, c'est inutilisable : il faudrait systématiquement réécrire les réécritures.

Un exemple de réécriture absurde : je lui donne ce titre, écrit par moi :

Histoire de l'armoire, du moyen-âge au design contemporain

Stealthwriter.ai le réécrit ainsi :

Récit de l'armoire, du moyen-âge au design contemporain

Ah oui ? L'IA du fond de la classe n'a donc pas compris, d'après le contexte qui est un article sur l'histoire de ce type de meuble, qu'il s'agissait d'historicité, et pas de narration ?

Cette erreur bas de gamme n'a rien d'une exception : les textes de cet outil en sont truffés.

Autre exemple de réécriture digne d'une otarie de cirque :

La naissance de l'armoire au moyen-âge : un meuble fonctionnel et robuste

devient

La naissance de l'armoire au moyen-âge : un meuble qui fonctionne bien et qui est solide

"Un meuble qui fonctionne bien", LOL... ouais moi j'ai une table, elle marche nickel, une armoire qui tourne comme un moulin et ma chaise, elle ronronne comme un V6 diesel. Le vocabulaire de la machine appliqué à un meuble statique rend la phrase involontairement comique, donc inutilisable. Et "un meuble qui est solide", ça veut dire quoi au juste, ça fait la différence avec les meubles sous forme liquide ou gazeuse ? Cette formulation maladroite prête à sourire et perd le sens originel du mot robuste.

Ces erreurs m'apparaissent d'autant plus choquantes, que sur sa page d'accueil, le site stealthwriter.ai affiche cet énorme mensonge :

stealthwriter AI détection

C'est à dire : Obtenez du contenu exempt d'erreurs, de fautes de frappe et de bizarreries.

Sauf que pas de bol, en 4 ou 5 essais j'ai trouvé ces trois types d'erreur, plus des bouts de traduction en allemand et en anglais, totalement lunaires.

En gros, ce site se vautre dans une pratique aussi immorale qu'illégale, une forme de publicité mensongère, avec le but évident de nous faire les poches. C'est à vomir, sérieusement.

Bref, ptet que tout cela passe la détection anti-IA, mais ça ne passe absolument pas le test basique de la lecture par un humain.

Mais au fait, cette réécriture passe-t-elle vraiment le test de la détection ? Eh bien d'après son propre aveu : non... même pas.

Une réécriture qui ne passe pas la détection anti-IA

Echec et mat : le test "humanisé" reste de l'IA

Comble de l'escroquerie, en effet : je passe un texte de chatGPT dans l'Humanizer de Stealthwriter.ai, en version Ghost censée être meilleure, avec le réglage medium.

Puis, je clique sur le bouton "Predict AI Score" : il se trouve qu'il ne marche pas, ce bouton. J'écris au support par tchat pour m'en plaindre, on me dit que ça ne marche pas en français (contrairement aux affirmations mensongères des pages de vente de ce site, qui me semble de plus en plus malhonnête au fur et à mesure que je le découvre), mais que je dois passer par une autre fonctionnalité : je dois recopier le texte "humanisé" dans l'outil "AI Detector".

Je m'exécute, et le résultat est juste ridicule : il me dit que le texte "humanisé" est à 81% de l'IA.

score au test de detection

En d'autres termes, si cet outil a raison (et rien ne le prouve), Google n'indexera pas son article, parce que c'est du charabia ET parce que c'est toujours de l'IA. Du coup, à quoi sert cet outil dysfonctionnel de bout en bout ???

Pour corriger ces défauts, on pourrait donc relire et réécrire en partie chaque réécriture, puis la vérifier avec le détecteur, puis vu qu'il s'avère que le boulot n'est pas fait, recommencer. On voulait gagner du temps, on en perdrait énormément tout en dégradant la qualité. La bêtise, humaine et artificielle, a encore de beaux jours devant elle.

Originality.ai partage mon avis

Je ne suis pas le seul à exprimer cet avis : en googlant "stealthwriter.ai avis", je suis tombé sur cet article de l'outil anti-détection Originality.ai, qui conclut la même chose : son concurrent partiel produit de l'absurdité en masse. Leur article dit :

I could go in with examples from every other sentence in the article, but this clearly shows why it passed the AI detection tests - the content makes no sense.

Traduction : Je pourrais continuer avec des exemples pris dans chaque phrase de l'article, mais cela montre clairement pourquoi il passe les tests de détection : le contenu est absurde.

Un support par tchat du même acabit

Je vais finir là-dessus : écœuré par ces erreurs en série, j'ai été en parler avec le support. J'ai trouvé l'interaction nulle, absolument pas aidante. Et surtout, cela m'a mis en colère quand le type de l'autre côté de l'ordi s'est écrié "It's OK ! I've solved all the problems". Juste après j'ai refait un essai : rien n'avait changé. Menteur, menteur, menteur.

J'ai vraiment l'impression d'avoir été pris pour un con, un pigeon en crise aigüe de pigeonnitude fatale.

Avis aux arnaqueurs

Je me demande comment cet outil dysfonctionnel a été conçu : je me dis qu'il ne serait sans doute pas trop compliqué de monter une arnaque qui produirait un résultat très similaire : on programmerait un chatGPT ou un autre LLM, comme Vicuna ou Mistral AI, pour recevoir les textes des gens et leur préfixer un prompt du genre "réécris ce texte en modifiant le vocabulaire, en choisissant des mots moins ordinaires, en remplaçant des mots par des périphrases", etc.

Et cela renverrait le résultat, et on empocherait l'argent facile. On habillerait tout ça avec un joli design moderne et un tissu de mensonges en guise d'argumentaire.

Nombreux sont les gens sans foi ni loi qui tireraient volontiers profit d'une entourloupe de ce genre.

Est-ce que c'est ce que fait stealthwriter, qui devrait dès lors plutôt s'appeler stealwriter ? Franchement, je n'en sais rien, donc je n'affirme rien, mais je ne serais pas étonné si on me disait que c'est le cas. Combien sont-ils à rêver de millions faciles, avant d'aller croupir en geôle ?

Bref, j'ai gaspillé 50 dollars et voici mon conseil : n'utilisez pas ce truc, c'est inepte. Utilisez chatGPT et réécrivez à la main, ou écrivez sans IA, comme cet article. (L'esprit humain reste difficile à imiter...)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site cherche des amis. Auteurs / autrices, testeurs / testeuses, critiques, philosophes...

Synthographie.fr

a deux passions :

la génération d'images
par intelligence artificielle

avec des logiciels
comme Midjourney,
Dall-E, Stable Diffusion...

la génération de texte
par les modèles de langage (LLM)

avec des logiciels
comme ChatGPT,
Mistral, LLaMa...

Retour en haut